Examens et traitements

Partagez

Aa-+

Stimulateur cardiaque (pacemaker)

Objectifs 

Si une bradyarythmie est décelée, l’implantation d’un stimulateur cardiaque est nécessaire pour rétablir et assurer un rythme cardiaque normal. Il permet ensuite de reprendre les activités habituelles.

Le stimulateur comporte deux parties :

  • Le générateur d’impulsions électriques (batterie) est composé d’une pile longue durée et de circuits électroniques pour produire les impulsions électriques.
  • Les électrodes ou sondes sont au nombre de une ou deux selon le type d’arythmie détectée. L’électrode est un fil électrique isolé et flexible. Une fois reliée au générateur, elle achemine les impulsions électriques jusqu’au cœur.

La durée de vie d’un stimulateur cardiaque est d’environ 8 à 12 ans et varie selon la dépendance. Soit le stimulateur fonctionne de façon permanente (rythme de base toujours lent) ou de façon occasionnelle (rythme de base parfois lent). La pile ne s’arrête pas brusquement mais se décharge lentement, ce qui permet de prévoir son remplacement. Son poids, quant à lui, n’est que de 28 grammes ou une once. 

Préparation 

Consultez la page documentation à l'attention du patient, section examens et interventions, pour obtenir les dépliants explicatifs des examens. Vous pouvez également consulter les vidéos d’explications sur les procédures.

Déroulement 

La procédure se déroule en salle d’électrophysiologie dans un environnement aseptisé :

  • Installation sur la table d’examen en position dorsale.
  • Désinfection de la peau avec un liquide antiseptique puis on recouvre d’un grand champ stérile.
  • Le médecin débute par une anesthésie locale de la région située sous la clavicule de l’épaule gauche ou droite. Il pratique ensuite une incision d’environ 3,5 centimètres ou  1 ½ pouce. Une petite pochette ou espace est aussi créée entre la peau et le muscle pour y loger le stimulateur.
  • L’insertion de l’électrode se fait en ponctionnant une veine située tout près, habituellement la veine sous-clavière.
  • L'électrode est fixée au muscle à l’aide d’un fil de suture puis est reliée au stimulateur cardiaque inséré dans la petite pochette sous la peau. Celle-ci est fermée à l’aide de fils de suture qui se résorbent d’eux-mêmes.
  • Des bandes de rapprochement au niveau de l’incision sont appliquées ainsi qu’un pansement protecteur.
  • Un pansement compressif vient recouvrir le tout dans le but de prévenir les risques de saignement ou d’hématome.
Coordonnées 
Service d'électrophysiologie (EPS)