L’ICM avise ses patients opérés à coeur ouvert depuis 2012 d’un risque d'infection

Partagez

Aa-+

24 Octobre 2016

L’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM) avise ses patients ayant subi une chirurgie cardiaque à coeur ouvert d'un faible risque d'infection associé à des appareils (générateurs thermiques) utilisés au cours d’une chirurgie cardiaque nécessitant une circulation extracorporelle. Les patients opérés à l’ICM depuis 2012 sont notifiés par téléphone et/ou par courrier de ce risque.

« Bien que les possibilités d’infections soient faibles (0,1 % à 1 % selon l’agence américaine Centers for Disease Control and Prevention (CDC)), notre priorité est le bien-être et la sécurité de nos patients. C’est donc dans un but préventif, afin de surveiller le plus adéquatement possible leur condition médicale, que nous tenons à les joindre », a déclaré le docteur Denis Roy, président-directeur général de l’ICM. Tous les patients opérés depuis 2012 seront notifiés. Une opération pour rejoindre les patients concernés est actuellement en cours.
Le Centre d’expertise en retraitement des dispositifs médicaux (CERDM) de l’Institut national de santé publique et le ministère de la Santé et des Services sociaux ont été informés de la situation.

Les générateurs thermiques en question sont utilisés dans plusieurs hôpitaux en Amérique du Nord et en Europe et auraient été contaminés par la bactérie Mycobacterium chimaera lors de la fabrication de l’appareil en Allemagne. Il s’agit d’un type de bactérie que l’on rencontre couramment dans la nature et qui crée rarement des complications chez les gens qui la contractent. Cependant, les personnes ayant été exposées lors d’une chirurgie cardiaque peuvent développer des symptômes tardivement (mois ou années) après la chirurgie.
« Cette bactérie n’est pas contagieuse mais peut être responsable d’une infection sérieuse et doit être diagnostiquée par une analyse de laboratoire (microbiologie) lors de l’apparition de symptômes », précise le Dr Louis P. Perrault, chirurgien cardiaque et chef du département de chirurgie à l’Institut de Cardiologie de Montréal.

Tous les appareils qui se trouvaient à l’ICM ont été remplacés et les protocoles de vérification et de décontamination ont été améliorés au fur et à mesure de l’acquisition des connaissances sur ce sujet.
« Nous savons que l’annonce de ce risque potentiel d'infection, bien que faible, peut susciter des préoccupations chez les patients concernés et nous regrettons sincèrement tout inconvénient que ceci peut créer », a déclaré le Dr Denis Roy. « Nous nous concentrons actuellement à fournir à nos patients toutes les informations, tout le soutien et tous les soins dont ils pourraient avoir besoin pour faire face à cette situation. À ce jour, deux patients de l’Institut sur un total de 8 458 opérés depuis 2012 ont été diagnostiqués avec une infection. Ils ont été pris en charge et leur traitement est en cours. »

Pour communiquer avec le centre d'appels dédié de l’ICM : 514 593-2505 et le 1 844 593-2505.

Un professionnel de l’ICM est disponible du lundi au vendredi entre 9 h et 17 h.

Pour consulter
La lettre aux patients  
Les questions et réponses pour les patients ayant subi une chirurgie à coeur ouvert depuis janvier 2012


Renseignements :
Lise Plante, MBA
Directrice des relations publiques
Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal
Tél. : 514-376-3330, poste 3898 | lise.plante@icm-mhi.org
Cell. : 514-632-6030
facebook.com/institutcardiologiemontreal | @ICMtl