La destruction des médicaments expirés ou cessés : un geste anodin qui peut avoir de grandes conséquences

Partagez

Aa-+

Pharmacologie par Denis Brouillette, pharmacien, 19 Novembre 2013 - 13:45

Les médicaments occupent une place importante dans le traitement de plusieurs maladies. Il arrive assez régulièrement que des traitements médicamenteux soient interrompus pour plusieurs raisons (effets secondaires, changement de traitement,…). Viens alors le moment de s’en débarrasser.

Plusieurs vont s’en départir dans les toilettes, d’autres dans les ordures ménagères. Dans cette ère d’écologie, quel est le meilleur moyen de se débarrasser de nos médicaments périmés ou inutiles? Est-ce que le rejet de médicament dans l’environnement a des conséquences néfastes?

Eh bien oui! Des études ont pu démontrer la présence de substances pharmaceutiques en faibles concentrations dans les eaux de surfaces ou souterraines et même dans certaines boissons. En France, on a évalué la capacité de 21 stations d’épuration des eaux à éliminer les substances pharmaceutiques. Des médicaments ont été trouvés dans 70% des eaux traitées par ces stations.

Plusieurs échantillons contenaient des béta-bloqueurs comme l’aténolol, l’acébutolol, le sotalol et pour plusieurs, les quantités demeuraient inchangées même une fois le processus d’épuration complété. On a aussi retrouvé la présence d’anti-dépresseurs, anti-inflammatoires, hormones, etc. Pire encore, on a retrouver la présence d'antibiotiques, ce qui pose le problème de développement possible de résistances pour les bactéries de l’environnement. Ceci étant dit, le traitement des eaux usées est efficace pour éliminer certains médicaments mais ne réussit pas à tout purifier.

Aussi, faut-il réduire autant que possible les rejets de médicaments dans les égouts ou l’environnement. Votre pharmacien communautaire est en mesure d’assurer une destruction sécuritaire des tous les médicaments périmés ou devenus inutiles. C’est un petit geste anodin, qui fait une grosse différence pour notre environnement.

L'Institut de Cardiologie de Montréal n'est en aucun cas responsable du contenu des commentaires publiés. Ces commentaires reflètent les avis et opinions des usagers et non ceux de l'Institut de Cardiologie de Montréal.

Ajouter un commentaire