Blogue

Partagez

Aa-+

Selon vous, y a-t-il un âge maximal pour s’entraîner?

Habitudes de vie par Dr Martin Juneau, 24 Février 2014 - 16:00


Fauja Singh  / Courant son énième marathon à l'âge vénérable de 100 ans

Non. De très nombreuses études ont démontré que l’exercice procure de nombreux bénéfices pour la santé, peu importe l’âge. En plus des bienfaits concernant les maladies cardiovasculaires, il faut mentionner que l’exercice réduit la mortalité de toutes causes, l’hypertension artérielle, l’obésité, certains cancers (celui du colon et possiblement prostate) et le diabète de type 2.

Il n’est jamais trop tard pour commencer un programme d’exercice. Lors d’une récente étude américaine, plus de 3000 hommes âgés de plus de 60 ans ont été suivis pendant plus de 12 ans. Les hommes qui marchaient en moyenne 1,6 kilomètre par jour avaient 30 % moins de risque de mortalité de toutes causes et 34 % moins de risque de mortalité cardiovasculaire.

En règle générale, la majorité des études depuis 50 ans montrent que l’exercice pratiqué sur une base régulière diminue le risque d’accident coronarien (mort subite, infarctus du myocarde) d’environ 30 % à 40 %.

Contrairement a une conception répandue, la quantité d’exercice nécessaire pour obtenir un effet sur la santé est assez modérée, soit entre 1000 Kcal et 2000 Kcal par semaine. En fait, à partir de 500 Kcal par semaine seulement, on note déjà un effet significatif. Les bénéfices augmentent avec des dépenses énergétiques accrues, soit jusqu'à 2500 Kcal par semaine. Au-delà de ce niveau, la plupart des auteurs s’entendent pour dire qu’on atteint un plateau. Il ne faut pas négliger non plus le risque qui augmente les blessures musculo-squelettiques lorsqu’on s’entraîne autant.

Sur le plan pratique, pour dépenser 1000 Kcal par semaine, il faut effectuer une marche rapide de 30 minutes par jour, tous les jours. Si on préfère diminuer la durée de l’entraînement, il faut en augmenter l’intensité. Par exemple, jogger pendant 30 minutes 4 fois par semaine. A l’inverse, si on préfère une intensité plus faible, il faut augmenter la durée : par exemple marcher d’un pas normal pendant 45 minutes tous les jours de la semaine.

Peu importe le rythme que vous choisissez, l’important, c’est de garder en tête que l’exercice est un moyen extrêmement efficace pour prévenir une foule de maladies chroniques graves et pour maintenir à long terme une meilleure qualité de vie.

L'Institut de Cardiologie de Montréal n'est en aucun cas responsable du contenu des commentaires publiés. Ces commentaires reflètent les avis et opinions des usagers et non ceux de l'Institut de Cardiologie de Montréal.

Ajouter un commentaire