Blogue

Partagez

Aa-+

Quelle discipline est la plus exigeante pour le cœur ? Le biathlon, le patinage de vitesse ou le ski de fond ?

Jeux Olympiques par Valérie Guilbeault, 13 Février 2014 - 15:15


Source : Radio-Canada.ca

Chaque sport peut devenir exigeant pour le cœur dépendamment de l’intensité à laquelle nous le pratiquons. Que ce soit en biathlon, en patinage de vitesse ou en ski de fond, le système cardiovasculaire est sollicité de façon importante. Toutefois, certains sports sont plus exigeants que d’autres au niveau de la réponse cardiovasculaire. Lors d’un effort, le cœur bat plus rapidement, ce qui se traduit par une élévation des fréquences cardiaques. Le système cardiovasculaire doit répondre à la demande (en oxygène et en énergie) des différents muscles à l’effort en permettant le transport de ces substances via la circulation sanguine.

 

Ainsi si l’on compare le biathlon, le patinage de vitesse et le ski de fond au niveau de la  réponse cardiovasculaire, le biathlon se démarque nettement des autres sports. En fait, le biathlon est caractérisé par une très grande variation de l’effort et donc des fréquences cardiaques durant la compétition. En fait, l’athlète doit être capable d’atteindre et de maintenir des intensités élevées lors de la partie ski de fond, tout en étant capable de ralentir sa fréquence cardiaque et respiratoire lors du tir à la carabine afin d’être plus précis. En biathlon, tout est une question de temps et de concentration. L’athlète doit donc faire vite et bien puisque chaque cible manquée, se traduit par un ajout d’une minute à son temps total ou un tour de pénalité de 150m. En skiant, l’athlète a une certaine marge de manoeuvre qu’il n’a pas en tir puisqu’en ski, il est rare qu’une distraction soit catastrophique. Même si la majorité du temps de la compétition l’athlète est en ski, les 4 à 6 minutes passées au champ de tir sont cruciales et déterminantes sur son temps total. Ainsi, sa capacité de concentration et de contrôle est primordiale. Donc, la fréquence cardiaque en biathlon varie de façon plus importante tout au long de l’épreuve, contrairement au ski de fond ou au patinage de vitesse rendant cette discipline plus difficile au niveau de la réponse cardiovasculaire.

 

Le ski de fond demeure un sport exigeant et très complet puisqu’il mets en charge le corps au complet et demande, entre autre, une adaptation constante de l’athlète par rapport à l’environnement (vent de face, relief de la route, type de neige en fonction de la température (piste molle ou dure), pluie, etc.) en plus d’exiger une excellente capacité cardiovasculaire.

 

Concernant le patinage de vitesse, l’athlète doit aussi apprendre à gérer son effort afin d’effectuer le meilleur temps possible mais son effort est exécuté à un rythme plus régulier (sans pour autant être plus facile d’exécution). Le patinage de vitesse se caractérise surtout par la capacité à maintenir une vitesse élevée tout en patinant sur une piste très serrée. Il demande la combinaison de plusieurs qualités telles que : l’endurance musculaire et cardiovasculaire, la vitesse, la force et la puissance.

L'Institut de Cardiologie de Montréal n'est en aucun cas responsable du contenu des commentaires publiés. Ces commentaires reflètent les avis et opinions des usagers et non ceux de l'Institut de Cardiologie de Montréal.

Ajouter un commentaire