Blogue

Partagez

Aa-+

Faire trop d’exercice ou s’entraîner trop intensément peut-il être dangereux?

Habitudes de vie par Dr Michel White, 7 Mars 2014 - 10:30

Oui, l'exercice physique, lorsque trop intense, comporte autant de risques pour la santé que la sédentarité absolue. Au-delà d'une certaine limite, l'exercice peut avoir des effets pervers et entraîner des traumatismes musculo-squelettiques et du stress cardiovasculaire, qui en supplantent les bienfaits. La pratique régulière d’une activité physique trop intense peut même contribuer à augmenter le risque de mort subite.

Certaines données suggèrent que des efforts prolongés chez des individus mal préparés pourraient causer des dommages cardiaques. Ainsi, pour bénéficier au maximum des bienfaits de l’activité physique, vous devriez la pratiquer avec modération et ce, peu importe votre âge.

Par ailleurs, un sportif qui s’exerce de façon excessive est plus susceptible de subir un arrêt cardio-respiratoire ou d’autres arythmies s’il dépasse ses capacités physiques personnelles. C'est d'autant plus vrai lorsque la personne n'est pas suffisamment entraînée au préalable, et que, par conséquent, son corps n'a pas l'habitude de la pratique sportive intensive.

Les personnes âgées de même que ceux présentant des facteurs de risque importants (tabagisme actif ou ancien, syndrome métabolique, diabète, hypertension, grande sédentarité) sont aussi plus à risque. Les personnes souffrant de troubles alimentaires le sont également, notamment en raison des carences qu'induisent souvent ces troubles. Enfin, les personnes ayant des problèmes cardiaques ou pulmonaires, devraient eux aussi se montrer prudents face à l'activité sportive intensive. C’est pourquoi toutes ces personnes devraient être évaluées et suivies de plus près lors de leur remise en forme.

Sports de haut niveau

Les sports de haut niveau sont aussi associés à des stress physiques et émotionnels extrêmes durant les compétitions. Ainsi, un entrainement mal dosé et excessif peut aussi causer de l’épuisement (surentraînement), des problèmes musculo-squelettiques ou endocriniens.

Il est donc primordial de respecter le concept de la surcharge progressive, soit d’augmenter le stress du muscle en augmentant la charge ou le nombre de séries ou répétitions. La surcharge doit être lente et continue afin que le corps s’habitue peu à peu au stress. Cela aura pour effet de réduire la fatigue et d’augmenter l’endurance, tout en assurant une progression.

Si vous vous fixez des objectifs à long terme en respectant votre biologie et vos capacités à vous entrainer, vous adopterez des comportements sécuritaires et sains, et ce, même si vous vous entraînez pour un marathon, un triathlon de type demi ou complet (Ironman).

L'Institut de Cardiologie de Montréal n'est en aucun cas responsable du contenu des commentaires publiés. Ces commentaires reflètent les avis et opinions des usagers et non ceux de l'Institut de Cardiologie de Montréal.

Ajouter un commentaire